« Newsletter de septembre 2017 envoyée le 1/10/17 avec le titre "De l'argent pour publier ! Paris publie, la province travaille !" | Accueil | La recherche automatisée des erreurs ou fraudes dans les articles commence : application en génétique »

lundi 16 octobre 2017

Commentaires

Flux Vous pouvez suivre cette conversation en vous abonnant au flux des commentaires de cette note.

H Maisonneuve

Bonjour

je m'excuse de répondre avec retard pour remercier G Perlemuter de son commentaire. Je comprends l'irritation que j'ai provoquée. Je suis un défenseur du Bulletin de l'Académie mais je demande un minimum de qualité.. en commençant par une publication à l'heure.
En 2017, j'ai repris un billet de 2015 qui n'avait eu aucun écho, et je prépare un billet pour octobre 2019 si rien ne se passe au niveau de ce Bulletin.
La seule façon d'être un peu entendu, ce sont les modes de communication qui nous l'imposent : être médiatique par des acronymes, etc.... Ceci n'empêche pas de confirmer que je respecte l'Académie, et que je suis heureux d'avoir reçu plein d'emails confidentiels d'Académiciens qui aimeraient un Bulletin à l'heure....
Très cordialement,
HM

Gabriel Perlemuter

Cher Hervé,
Je me permets d’insérer ce commentaire sur ton blog, que tu sais que j’apprécie beaucoup, et te l’ai d’ailleurs déjà écrit. Je suis ainsi d’autant plus à l’aise pour écrire que je ne suis pas d’accord avec l’analyse que tu fais de l’Académie de Médecine, ne de celle dans le commentaire signé par le Dr Dominique Dupagne.
En effet, nous savons tous que publier est indispensable pour les universitaires. Les publications doivent être lues au niveau international et sont donc nécessairement en anglais. Les publications en français sont bien plus difficiles à valoriser. On peut le regretter ou non mais c’est factuel. De plus, tu critiques toi-même, à mon avis à juste titre, les auteurs qui publient plusieurs fois un même texte plus ou moins modifié, le plus souvent des mises au point, dans différents journaux. Lorsqu’on, publie d’abord un texte en français, on s’auto-plagie s’il on en fait ensuite un texte qui se ressemble en anglais, et inversement. Je suis très à l’aise pour le mentionner car j’ai moi-même écrit un article, dans le bulletin de l’Académie de Médecine, que je devais d’abord impérativement publier en anglais. Le but du Bulletin de L’Académie n’est pas de publier rapidement et d’empêcher aisni une publication originale en anglais. J’ai ainsi par exemple eu du retard dans la soumission de mon manuscrit, ce qui n’enlève rien à sa qualité.
D’autre part, écrire pour l’Académie de Médecine Cacadémie ou Gagadémie témoigne non seulement d’un mépris de l’institution, de ses membres, même s’il l’on écrit avant qu’on respecte l’institution (Je respecte MAIS…). Les membres de l’Académie représentent ou ont représenté, qu’on le veuille ou non, une certaine qualité de la médecine en France. Ce ne sont évidemment pas les seuls. Quoiqu’il en soit, il est effectivement à notre époque assez tendance de critiquer voire de mépriser les institutions le plus prestigieuses. De même, comparer l’Académie de Médecine à un EPHAD (cf commentaire ci-dessus) qu’il faudrait fermer témoigne d’un mépris, non seulement de l’Académie elle-même mais surtout des EPHAD. Ce n’est pas parce qu’une personne est âgée, ou en EPHAD, ou qu’un établissement s’occupe de personnes âgées qu’il doit être moins bien considéré qu’un autre. Enfin, je suis moi-même membre de cette institution qu’est l’Académie de Médecine. J’en suis très fier. J’ai 49 ans et n’ai en aucune façon l’impression d’être un vieillard sénile qu’il faudrait « dissoudre » ou bien d’être en compagnie de tels individus. Je participe à l’attribution des prix de l’Académie et récompense ainsi les meilleurs de nos médecins et chercheurs.
Je te souhaite une très belle année 2018.
Bien à toi.
Gabriel Perlemuter


Dominique Dupagne

Bonjour,
L'Académie de médecine est malheureusement devenue un EPAHD qui ne produit plus rien d'intéressant depuis longtemps. Il faudrait la dissoudre car, comme tu le fais remarquer, ça en devient gênant.

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.

Email Newsletter icon, E-mail Newsletter icon, Email List icon, E-mail List icon Abonnez-vous à la Newsletter
Ma Photo