« Que penser de AuthorMapper, outil proposé par Springer ? | Accueil | Facteur d'impact 2014 du BMJ de 17,5 avec un score Altmetric de 270k : combien de fois ont été cités les 3 articles les plus cités ? »

lundi 10 août 2015

Commentaires

Flux Vous pouvez suivre cette conversation en vous abonnant au flux des commentaires de cette note.

P Ortega Deballon

Il y a de nombreux pays ou l'on finit ses études de médecine et on ne passe pas de thèse. La thèse d'exercice en France est pure excuse pour marquer le début de la vie professionnelle; Elle a plus un interet social que scientifique... même si nous sommes nombreux à essayer de lui redonner un sens autre que le purement social. La médecine étant science, il me semble logique que le candidat ait fait la preuve, au moins une fois dans sa vie, qu'il est capable de produire un travail scientifique.

Durand

Bonjour,
Peut-être faut-il distinguer tout de même une thèse d'exercice (thèse de médecine) d'une thèse d'université.
Les objectifs, durées et exigences sont assez différents (on peut encadrer une thèse de médecine sans HDR par exemple, contrairement à la thèse d'université). La thèse de médecine est nécessaire car un médecin doit être docteur en médecine et qui dit docteur dit thèse. Mais on ne demande pas à tous les médecins d'avoir fait un réel travail de recherche. Le compromis actuel est assez bon : on peut être médecin sans avoir produit de réel travail scientifique et si on veut faire un réel travail de recherche, la thèse d'université est le bon cadre.
Sur l'archivage, en France, toutes les thèses sont archivées, y compris les thèses d'exercice (voir SUDOC par exemple). Elles sont sans doute moins accessibles que les articles publiées mais accessibles tout de même, au moins à un public national.

Maisonneuve

Vos remarques sont bonnes : effectivement, pour une thèse de médecine, il est difficile de demander l'acceptation de l'article lors de la soumission ; les délais d'acceptation peuvent être longs et ne correspondent pas aux pratiques de la thèse de médecine ; pour une thèse de science, plusieurs années permettent d'exiger l'acceptation des articles.
Effectivement, le travail en groupe a des risques de déséquilibre du travail de chacun, mais il apprend à travailler en équipe ; c'est important car dans la vie professionnelle, nous sommes souvent appelés à travailler en équipe.
Pour savoir qui peut diriger une thèse, je ne suis pas compétent pour vous répondre ; je sais que le diplôme n'est pas obligatoirement le sésame qui atteste d'une capacité à diriger des recherches, mais en moyenne, c'est plutôt un point positif.

Thomas

merci pour ces réponses.
De ce que j'ai vu, les mémoires sur articles sont soumis sous réserve de soumission, pas d'acceptation, donc ça n'engage pas nécessairement la qualité, si ?

L'idée d'un article par plusieurs étudiants est certainement à creuser, mais quelle est la place respective et l'implication de chacun ? Je me souviens d'un DIU avec un mémoire fait à 2 où l'implication relative des 2 étudiants était très discutable....

Je me demande votre avis sur des directions de thèse médicale sans HDR, ne serait-ce pas un pré-requis ? De même que les mémoires de "recherche" des paramédicaux qui sont légalement dirigés par des enseignants avec un diplôme de cadre de santé (donc de management) et ne peuvent l'être avec un master2 ou une thèse si pas de diplôme de cadre...

Maisonneuve

Merci pour votre commentaire. Deux points :
1) je pense qu'un article est mieux qu'un mémoire pour de nombreuses raisons : l'article est pérenne et archivé, et citable tandis que le mémoire est souvent perdu pour la communauté ; l'article est soumis à un comité de lecture, ce qui est plus difficile qu'un jury car nombreux sont les jurys dits de complaisance ; faire faire des mémoires par des centaines d'étudiants consomme de l'énergie et du temps des directeurs de mémoires et étudiants mais faire un article par groupes de 3 à 5 étudiants est plus formateur tout en diminuant la charge de travail des enseignants....
2) oui, il vaut mieux un bon mémoire de type rapport de cas qu'un mauvais mémoire de recherche : OK

Cordialement

Thomas

Bonjour,
Ce qui m'étonne régulièrement, c'est qu'un médecin puisse être directeur de thèse sans avoir d'HDR.
De même, est-ce que le but de l'exercice médical est de produire de la connaissance ou de soigner des patients ? Dans ce dernier cas, j'aimerais avoir votre avis sur l'utilité de produire un article (de recherche?) pour cette finalité.
Kinésithérapeute et doctorant (3ème année de thèse de science), je vois l'évolution des études avec la réforme des études de kinésithérapie et ce type de question se pose aussi sur les actuels et futur mémoire des étudiants en kinési.
Est-ce qu'un bon mémoire clinique type report de cas n'est pas plus adapté qu'un mauvais mémoire de recherche puisque fait sans la structure de recherche nécessaire ?
En attente de votre avis,
Thomas

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.

Ma Photo

Sociétés de rédacteurs & recommandations