« La formation par les revues scientifiques attire 9,3 % des participants de formation médicale continue aux USA.. pauvre France qui ne reconnait pas encore la valeur des revues | Accueil | 15 millions d'heures d'experts seraient perdues par le peer review chaque année »

mercredi 07 août 2013

Commentaires

Flux Vous pouvez suivre cette conversation en vous abonnant au flux des commentaires de cette note.

Dominique Dupagne

Pourquoi ne se dirigent-ils pas vers Google qui a conçu de puissants algorithmes pour mesurer la pertinence de l'information ? Je dis bien pertinence et non qualité, c'est une pertinence par rapport à la recherche faite dans le moteur. La qualité est plus complexe car elle varie en fonction des attentes du lecteur.

Personne ne pourra faire mieux que de bons algorithmes dont la caractéristique fondamentale doit être le secret pour échapper à la Loi de Goodhart. C'est ce qu'a bien compris Google. L'évolutivité serait un plus.

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.

Ma Photo

Sociétés de rédacteurs & recommandations