« CTRL-V : le soucis principal des rédacteurs des revues prestigieuses | Accueil | La Revue du Médicament : un projet intéressant »

mardi 30 avril 2013

Commentaires

Flux Vous pouvez suivre cette conversation en vous abonnant au flux des commentaires de cette note.

Seraya Maouche

Bonjour,

Merci pour ces informations utiles.

Concernant "les relecteurs doivent tout lire avant de donner leur avis ! Ils ne doivent pas faire relire pas des collègues":

J'ai souvent été invité par un éditeur associé du journal PLoS ONE pour relire un article et sélectionner les relecteurs. Le plus triste c´est que l'éditeur en question n'a aucune compétence pour évaluer le contenu de l´article qu´il a recu. Cela conduit souvent au rejet d´un article tout simplement parce que l´editeur n´est pas expert du domaine sans aucune consideration pou l´effort des auteurs qui ont preparé cet article!

je décris un cas de "confidentiality breach by an associate editor of PLoS ONE" sur la page web ci-après. Des cas similaires ont été publiés par COPE.

http://www.cardiogenomics.de/SM/ScientificMissConducts/ConfidentialityBreach.php

Tres cordialement,
Seraya Maouche

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.

Ma Photo

Sociétés de rédacteurs & recommandations