« Encore un licenciement d'un rédacteur d'une revue prestigieuse | Accueil | Déclarer les liens d'intérêts des rédacteurs de revues : progrès ou leurre ? »

mercredi 26 septembre 2012

Commentaires

Flux Vous pouvez suivre cette conversation en vous abonnant au flux des commentaires de cette note.

Maisonneuve

Merci pour votre commentaire, et effectivement votre mode de fonctionnement basé sur la confiance est bon, avec des objectifs de votre groupe.
Mais ce qui est évoqué dans le billet sur les reviewers, ce sont des ententes discrètes et malhonnêtes pour faciliter la publication d'articles entre copains.... avec souvent la complicité d'un rédacteur en chef : l'honneur est sauf car les articles sont reviewés ! sans dire explicitement que ce sont des relectures de complaisance !

GERAR GERAR

Merci de soulever encore une fois la difficulté de reviewer un article. Pour sa production d'articles, le GERAR - http://le-gerar.blogspot.fr fonctionne comme le triptyque que vous énoncez: A est corrigé par B & C, B est corrigé par A & C et C est corrigé par C est corrigé par A & B. Encore aujourd'hui cette méthode fonctionne très bien mais les 3 membres du GERAR se connaissent bien et se côtoient tous les jours et discutent de vive voix ainsi que sur papier, des points flous et/ou des corrections à faire concernant l'article de l'un des leurs. Je pense que cette stratégie peut s'avérer difficile lorsque les membres du triptyque sont éloignés physiquement, ne se connaissent pas et n'utilisent que l'écrit pour communiquer. Avez vous d'autres exemples concrets de ce genre de fonctionnement ou des conseils à nous donner? Merci de votre réponse et bonne continuation.
MV.

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.

Ma Photo

Sociétés de rédacteurs & recommandations