« L'APA veut mettre dehors un rédacteur en chef qui ne lit que les articles de recherche pour lesquelles les données sources sont accessibles | Accueil | Les 3 concepts pivots de la science ouverte : plateformes, écrits scientifiques, données de la recherche. Bon rapport du Cnrs »

vendredi 10 mars 2017

Commentaires

Flux Vous pouvez suivre cette conversation en vous abonnant au flux des commentaires de cette note.

David L'hénoret

En vous lisant, je me suis dit qu'il devait y avoir erreur
à l'endroit des bases de données citées. En effet, il est
fait mention de MEDLINE puis de Pubmed.

Cependant, n'étant pas spécialiste des bases documentaires,
j'ai fait une recherche qui pourra peut-être profiter à d'autres
lecteurs. MEDLINE = 23 millions de références et PubMed =
26 millions de références. L'explication est au lien suivant: https://www.nlm.nih.gov/pubs/factsheets/dif_med_pub.html

Du coup, j'ai voulu m'assurer que l'outil Constructeur de
Requêtes Bibliographiques Médicales (CRBM) proposé par
l'équipe de CISMeF interrogeait bien les 26 millions de
références. En effet, c'est bien le cas. Même si l'équation
de recherche s'appuie sur les mots clés MeSH lors de la
construction, le résultat de notre requête montre que ces
mots sont cherchés dans le titre, le résumé et les mots clés
proposés par les auteurs de l'article.

Conclusion: pour interroger correctement PubMed en français,
rien de mieux que le CRBM de CISMeF.

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.

Email Newsletter icon, E-mail Newsletter icon, Email List icon, E-mail List icon Abonnez-vous à la Newsletter
Ma Photo