« Newsletter de décembre 2016 envoyée le 1 janvier 2017 avec le titre "Facteur d'impact du Lancet : 7,7 ! -- Vol par un relecteur -- Posters nuls" | Accueil | Enregistrez tous vos protocoles... de nombreux sites existent pour tous types de recherches »

lundi 23 janvier 2017

Commentaires

Flux Vous pouvez suivre cette conversation en vous abonnant au flux des commentaires de cette note.

Douglas Carnall

Beall a tâché sa réputation avec ses effusions plutôt à droite (voir par ex http://www.triple-c.at/index.php/tripleC/article/view/525/514 Alerte ironie : publié en accès ouverte). En tout cas, ce n'était pas de tout sain qu'un seul bibliothécaire s'installe comme rédacteur-en-chef et juge omniscient de toute revue scientifique à travers le monde. L'approche positive du DOAJ (Directory of Open Access Journals), qui accueille toute revue prêt à accepter ses principes de qualité et charte de conduite plutôt à privilégier. (Voir ici: https://svpow.com/2017/01/26/what-should-we-do-now-bealls-list-has-gone/)

Biomedcentral et PLoS fêteront prochainement deux décennies d'activité ; tous les deux stable de point de vue des revenues ; les concurrents démarrent aussi ; à quand, Hérvé, jugez-vous une activité commerciale bien établie ?

L'important contre-poids éditoriale qui n'est pas mentionné ci-dessus serait la fait que chaque éditeur serait très soucieux de la réputation de sa revue comme venue pour des articles de qualité : et il n'y a pas de pénurie des articles scientifiques. PLoSOne, conçu d'être hyper-ouvert, rejette quand-même un nombre important (~30%) des soumissions.

Enfin, chaque chercheur à cogner sa tête contre un paywall entravant à l'occasion de la recherche de la littérature, aussi que dans les grands universités riches des États-Unis qu'aux pays en développement ; les articles parus en accès ouvert sont plus lus, plus cités, et donc plus valables à la science, et l'humanité qu'elle serve. Et les revues qui ont mal à adapter aux nouveaux développements dans le domaine de communication par moyen de réseau informatique seront consignés à l'histoire, avec le papyrus, le parchemin, le scriptorium, et cetera.

Adélaïde Defossé

Merci ! Article très intéressant

Vérifiez votre commentaire

Aperçu de votre commentaire

Ceci est un essai. Votre commentaire n'a pas encore été déposé.

En cours...
Votre commentaire n'a pas été déposé. Type d'erreur:
Votre commentaire a été enregistré. Poster un autre commentaire

Le code de confirmation que vous avez saisi ne correspond pas. Merci de recommencer.

Pour poster votre commentaire l'étape finale consiste à saisir exactement les lettres et chiffres que vous voyez sur l'image ci-dessous. Ceci permet de lutter contre les spams automatisés.

Difficile à lire? Voir un autre code.

En cours...

Poster un commentaire

Vos informations

(Le nom et l'adresse email sont obligatoires. L'adresse email ne sera pas affichée avec le commentaire.)

Email Newsletter icon, E-mail Newsletter icon, Email List icon, E-mail List icon Abonnez-vous à la Newsletter
Ma Photo