« 10 raisons pour rétracter un article de PLOS ONE : trop, c'est trop... et les mégarevues font peur | Accueil | Trop de praticiens se font piéger par des escrocs aux publications... mais ces praticiens ont des publis sur les CV »

lundi 01 février 2016

Commentaires

Flux Vous pouvez suivre cette conversation en vous abonnant au flux des commentaires de cette note.

Dominique Dupagne

Etonnante confusion de l'éditorialiste (abondamment signalée en commentaires) entre le Taylorisme et le Toyotisme. Le toyotisme, qui s'appuie sur les hommes et les femmes, a gagné la guerre contre Ford et son taylorisme, qui les considère comme des paresseux idiots.

Le Taylorisme, c'est une médecine fondée sur des normes et des procédures élaborées par des directions hospitalières ou des ARS. Les agents sont au service de l'administration. C'est la mort du soin. C'est la France.

Le Toyotisme, c'est une médecine de progrès partagé entre les acteurs du soin, de cercles de qualité, d'hôpitaux magnétiques. L'administration est au service des agents. C'est le Graal du soin, difficile à atteindre du fait des instincts de domination inhérents à l'Homme. C'est la Mayo Clinic et l'excellence médicale.

On pourra lire plus de détails dans mon prochain ouvrage "Qualité mes couilles" ;-)

Stephane

Un petit truc ecrit sur le sujet à la sortie du papier du jama http://perruchenautomne.eu/wordpress/?p=4377

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.

Email Newsletter icon, E-mail Newsletter icon, Email List icon, E-mail List icon Abonnez-vous à la Newsletter
Ma Photo