« Trois pays publieraient 52 % de la recherche en santé en Afrique : Afrique du Sud, Kénya et Nigéria : | Accueil | Les chercheurs oublient plus vite les articles que dans le passé ! Car il y en a beaucoup trop... »

mercredi 15 avril 2015

Commentaires

Flux Vous pouvez suivre cette conversation en vous abonnant au flux des commentaires de cette note.

Enough is enough!

"Science Publishing Group" se trouve dans la liste noire de Jeffrey Beall (éditeurs prédateurs) http://scholarlyoa.com/2014/06/17/science-publishing-group-publishes-junk-science/

Si vous consultez son portail (http://www.sciencepublishinggroup.com/info/googlesearch.aspx) pour faire une recherche on "Click here to search what you want to get” !! — voir aussi d’autres expressions anglaises genre: “Open Your Minds, Share Your Achievements?” —
France:
La majorité des articles publiés font partie des projets qui s’inscrivent dans la cadre de coopération Nord-Sud. Déjà ces revues prédatrices font ravage dans les pays du Sud.


L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.

Email Newsletter icon, E-mail Newsletter icon, Email List icon, E-mail List icon Abonnez-vous à la Newsletter
Ma Photo